La religion musulmane ne veut pas faire d'histoire

La religion musulmane ne veut pas faire d'histoire

Jacqueline Chabbi revient sur les raisons qui expliquent pourquoi l'approche historico-critique est si difficile concernant les religions, et notamment l'islam.

travailler sur le passé pour comprendre ce qu'il a été n'est pas chose simple. Travailler sur le passé, c'est faire de l'histoire. Mais pas se raconter des histoires, imaginer des choses qui n'ont jamais existé ou qui n'ont pas existé de la façon qu'on le croit. Se tromper sur le passé est de peu d'importance s'il s'agit de s'interroger sur la couleur du cheval d' Henri IV. Il en va autrement quand il s'agit du passé d'une religion, surtout si cette religion vit encore.

Les croyants du présent se font une image de son passé qui est aussi la leur. Ils ont donc tendance à mettre le présent en continuité du passé, ou de ce qu'ils s'en représentent, pour chercher refuge dans u ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

Pour pour les fêtes, offrez un abonnement au Nouveau Magazine littéraire !