La regardeuse

La regardeuse

Une femme attend un homme,écrit des lettres qu'il ne recevra pas.Un autre les découvrira. Plus tard.

Frappée de surdité à la suite d'une mauvaise fièvre, Olga devient l'observatrice avisée de son temps. Nous sommes en 1936, elle a 53 ans. « Elle était heureuse de ne plus entendre les haut-parleurs. Avec les nazis, le monde était devenu bruyant [...]. » C'est l'histoire d'une femme : d'une femme qui, sans espoir, attend un homme. Herbert - l'amour de sa vie - a toujours eu la bougeotte. Il part guerroyer, voyage en Russie, s'embarque pour l'Arctique... Chaque fois, il revient. Et puis l'expédition se perd, et puis la Première Guerre mondiale arrive, et puis...

Olga est maîtresse d'école dans un village silésien. Elle patiente, sans illusion. Écrit des lettres, qu'elle envoie poste restante. En 1945, avec les autres, elle est forcée de plier bagage, trouve refuge dans une ville que les bombardements ont épargnée, travaille comme couturière auprès d'une famille locale. Dans la deuxième partie, Ferdinand (le fils de ses employeurs, qu'elle a pris en affection) recueille ses réc ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article