La radicalitéde l'indifférence

La radicalitéde l'indifférence

C'est peut-être l'option la plus subversive : non pas marteler l'inexistence de Dieu ou combattre les religions, mais faire de la croyance (y compris athée) une question annexe.

Pierre Bayle

TOUS LES COMPTEURS À ZÉRO

dès ses Pensées sur la comète (1683), l'extraordinaire Pierre Bayle formule une idée qui pourrait se révéler précieuse, pour ne pas dire indispensable, pour penser l'athéisme de l'avenir. Après avoir été l'idole de tout le XVIIIe siècle, cet auteur d'origine protestante (il a aussi brièvement goûté au catholicisme) est aujourd'hui trop souvent remisé au rang des curiosités, sans doute à cause du format hors norme de son grand oeuvre - le gigantesque Dictionnaire historique et critique - et de sa manière singulière d'écrire : il multiplie les antiphrases et les notes de bas de page afin de semer la censure, quitte à entraîner son lecteur dans un vertige presque borgésien. Pourtant, il est possible que Bayle soit l'idole des siècles à venir. Car l'essentiel tient en ceci qu'il a pratiqué et défendu une forme de tolérance aujourd'hui presque disparue : non le respect des religions, mais l'indifférence radic ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

Grand entretien

Claire Marin © HANNAH ASSOULINE/Ed. de l'Observatoire

Claire Marin
Auteure de Rupture(s) (éd. de l'Observatoire)

S'abonner au magazine

S'abonner au magazine