La République dans un drôle d'état

La République dans un drôle d'état

Enfant juif caché pendant la guerre, l'universitaire avait refoulé un passé qui revient violemment ébranler ses idéaux républicains.

Il y a quelque chose de vertigineux dans la recherche du temps passé à laquelle se livre Pierre Birnbaum et qui tient pour l'essentiel au fait que cette quête ramène l'histoire à l'intime, ou plutôt qu'elle fasse de l'intime, dans ce qu'il peut avoir de plus douloureux, le révélateur impitoyable de l'histoire. Vichy, Pierre Birnbaum l'annonce d'emblée, c'est pour lui « une histoire personnelle », « une leçon » dans tous les sens du terme. D'autres avant lui avaient parlé d'un « passé qui ne passe pas ». Mais - pour entrer tout de suite dans le coeur de la démonstration - il y a dans ce livre déchirant une dimension moins banale qui lui donne une vibration peu commune. Longtemps, Pierre Birnbaum a voulu croire. Il a même consacré une longue partie de sa carrière universitaire à célébrer l'État républicain, et donc protecteur, ainsi que ceux qui l'incarnent. Et puis, un jour, tout s'est écroulé. Non pas tant parce qu'on lui avait menti, mais parce qu'il n'avait pas voulu voir. Là est ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes