La réception de l'oeuvre en France

La réception de l'oeuvre en France

D ans la Revue Rhénane , qui publiait à Mayence des articles en français et en allemand, et qui était financée, au lendemain de la Première Guerre mondiale, par le Ministère français des Affaires étrangères, il est question de Kafka en février 1924, avant même sa mort. Dans un article sur les courants littéraires en Allemagne, un critique allemand le mentionne en le rangeant parmi les représentants les plus marquants de la nouvelle «expressionniste». Alexandre Vialatte ne pouvait donc pas ignorer son nom, puisqu'il commente justement cet article de la Revue Rhénane , où il travaillait comme rédacteur.

Mais est-il surprenant de voir mentionné Kafka par des Allemands au début des années 1920 ? L'image mythique du « génie inconnu » est à nuancer. Certaines « Histoires de la littérature allemande » accordaient déjà une place à Kafka. En 1924, au moins vingt hommages nécrologiques sont attestés dans la presse allemande. N ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Nos livres

À lire : Révolution aux confins, Annette Hug, traduit de l'allemand Suisse par Camille Luscher, éd. Zoé