La psychologie collective

La psychologie collective

Il semble invraisemblable que la grande synthèse d'un des pères fondateurs de la sociologie, qui a donné naissance à une chaire au Collège de France portant son nom - « psychologie collective », donc -, soit restée inédite. C'est que, déporté à Buchenwald (où il mourut) avant même sa leçon inaugurale, Halbwachs avait laissé ce travail sous la forme d'un cours dont n'existaient jusqu'ici que quelques ronéotypes. Ses méditations sur les cadres sociaux de la mémoire ou sur le rôle social des émotions, désormais accessibles, sont une mine d'or pour ceux qui cherchent des textes clairs et beaux sur les fondements des sciences sociales.

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

Entretien

Aurélie Charon © S.Remael/Ed. L’Iconoclaste

Aurélie Charon
Autrice de C'était pas mieux avant, ce sera mieux après (L'Iconoclaste)

Nos livres

NUAGE ORBITAL, Taiyô Fujii, traduit du japonais par Dominique et Frank Sylvain, éd. Atelier Akatombo

S'abonner au magazine

S'abonner au magazine