La prophétesse de la Silicon Valley

La prophétesse de la Silicon Valley

Pourquoi les magnats des nouvelles technologies se réclament-ils tous de cette romancière, apôtre d'un individualisme sans frein ?

Ayn Rand (1), auteur curieusement méconnue en France, est une icône américaine. Cette écrivaine, qu'on a pu caractériser comme « la philosophe officielle de l'administration Reagan », continue d'incarner la figure emblématique par excellence de la droite, conservatrice ou néolibérale, outre-Atlantique. Du Tea Party à l'ancien directeur de la CIA en passant par Donald Trump lui-même, les principaux représentants de la droite la plus musclée peinent à l'évoquer sans refouler une émotion palpable. Ses deux romans majeurs (2), hybrides de bluette infantile et d'épopée grandiloquente, qui exaltent la « vertu d'égoïsme » et la supériorité morale de l'avidité sans frein, tout en condamnant sans réserve l'aberration mortifère de l'altruisme et l'ingérence inacceptable de l'État, sont les deux livres les plus lus aux États-Unis après la Bible. Son visage ou des citations de ses oeuvres s'affichent fièrement sur les banderoles et les tee-shirts des militants ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

Nos livres

« Une jolie fille comme ça », Alfred Hayes (Folio)

Disparition

Andrea Camilleri  © Associazione Amici di Piero Chiara

Andrea Camilleri
L'écrivain italien nous a quittés à l'âge de 93 ans

S'abonner au magazine

S'abonner au magazine