La prédatrice

La prédatrice

Pour ne plus subir l'oppression masculine guettant les femmes à chaque coin de rue, Bella inverse les rôles et décide d'éliminer tous les prédateurs sexuels. Paru en 1991, ce roman noir ultraviolent n'a sûrement pas été écrit pour procurer du plaisir, mais pour choquer le lecteur saisi par le col. Il est à lire à travers le prisme actuel de #MeToo. Pour l'anecdote, la Chambre des lords avait demandé son interdiction pour immoralisme.

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article