La pomme de discorde

La pomme de discorde

C'est une histoire à dormir debout : un homme et une femme nus dans un jardin féerique, un serpent bavard, un arbre où poussent des fruits qui donnent la connaissance, mais au prix d'une malédiction dont nous acquittons encore les frais... Comment ce récit, qui occupe à peine une cinquantaine de lignes dans l'Ancien Testament, est-il devenu un mythe fondateur sur notre origine, dont la véracité est encore validée par une communauté de millions de croyants ?

Professeur de littérature anglaise à Harvard, spécialiste de Shakespeare, Stephen Greenblatt (qui a déjà fait une incursion dans l'histoire romancée avec Quattrocento, 2011) est sorti de son domaine de prédilection pour s'attacher, avec minutie et érudition, à l'histoire en mouvement d'une fable qui persiste dans son existence par son ambiguïté même. Des écrits de saint Augustin aux thèses sacrilèges de Darwin, en passant par les peintres de la Renaissance italienne ou par Le Paradis perdu (et retrouvé ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

Nos livres

« La Filiale »,Sergueï Dovlatov, traduit du russe par Christine Zeytounian-Beloüs (éd. La Baconnière)

S'abonner au magazine

S'abonner au magazine