La plume de ma tente

La plume de ma tente

Quel est le point commun entre les membres du jury Goncourt et les milliers de Français qui s'adonneront cet été aux joies du camping ? Réponse : tous décerneront cette année des prix littéraires. Une entreprise spécialisée dans le camping haut de gamme a en effet lancé son « prix littéraire des campings » pour élire « le bon livre de vacances ». D'après le communiqué, édifiant, celui-ci comprendrait une « histoire rondement menée », plus de suspense que de descriptions, et de l'exotisme... Le lauréat verra son oeuvre mise à l'honneur dans les campings de l'entreprise.

Dans le même genre, une enseigne française spécialisée dans les produits « naturels » organise un concours de poésie pour accompagner le lancement d'une gamme de parfums... Faut-il y voir une préfiguration la diversification des rôles de l'écrivain, qui devra se faire animateur de vacances et produit dérivé ? L'avenir de la littérature passe-t-il par le marketing ? Rappelons qu'autrefois il existait des mécèn ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Nos livres

À lire : « Le froid, roman en trois actes avec entractes », Andreï Guelassimov, traduit du russe par Polina Petrouchina, éd. Actes Sud

Offrez un abonnement au Nouveau Magazine littéraire

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

DÉCEMBRE :

► Entretien avec David Djaïz, auteur de Slow Démocratie (Allary) : complément de la brève « La place de la nation »

NOVEMBRE :

 Dominique Bourg contre le « fondamentalisme de marché » : complément de l'article « Réchauffement politique »

► Version longue de l'entretien avec Yann Algan : le co-auteur de l'essai Les Origines du populisme analyse la montée de la défiance envers les institutions dans notre dossier « Cas de confiance »

► Paradoxale promesse : critique du dernier essai de Vincent Peillon