La planète Marx

La planète Marx

Alors qu'on fête le bicentenaire de la naissance de Karl Marx (lire aussi p. 54-57), petit tour du monde des commémorations et essais consacrés au philosophe.

Paris

LE ROUGE ET LE VERT

« Le communisme, en tant que naturalisme achevé, est un humanisme ; en tant qu'humanisme achevé, un naturalisme ; il est la vraie solution de l'antagonisme entre l'homme et la nature, entre l'homme et l'homme. » À partir de cette phrase tirée des Manuscrits de 1844, le philosophe Henri Pena-Ruiz dépeint Karl Marx, penseur de l'écologie (Seuil). S'inscrivant dans la lignée de Walter Benjamin, André Gorz ou John Bellamy Foster, il démontre que, si Marx et Engels condamnaient le productivisme effréné du capitalisme, ils auraient, à n'en pas douter, condamné ceux du stalinisme et du maoïsme. Henri Pena-Ruiz affirme que leur oeuvre peut nous aider à penser « la façon de produire, la façon de répartir et la régulation politique collective ». Sans épuiser ni l'homme ni la nature, serait-on tenté d'ajouter.

Trèves (Allemagne)

LE BERCEAU DE KARL

Trèves, la ville de Rhénanie où est né Karl Marx ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

Grand entretien

Claire Marin © HANNAH ASSOULINE/Ed. de l'Observatoire

Claire Marin
Auteure de Rupture(s) (éd. de l'Observatoire)

S'abonner au magazine

S'abonner au magazine