La philosophie est une fiction

La philosophie est une fiction

Les lectures philosophiques de Proust sont souvent tentées de le réduire à un système univoque et définitif : or l'écrivain ne fait pas de la philosophie mais l'interroge ou la défie.

Proust est-il un philosophe ? Ainsi posée, la question peut sembler absurde. Pourtant, nombreux sont les ouvrages, et les émissions, qui se proposent de dévoiler « la philosophie de Proust » ou de tirer d'À la recherche du temps perdu une forme de philosophie, de pensée, de sagesse - suivant les cas. D'Alain de Botton (How Proust Can Change Your Life, 1997) à Raphaël Enthoven (Lectures de Proust, 2011), en passant par Phyllis Rose (The Year of Reading Proust. A Memoir in Real Time, 1997), les exemples sont variés de livres qui entendent révéler « ce que Proust avait en tête » en écrivant La Recherche.

Un sage ? Un ironiste ?

En faire une sorte de maître à penser, c'est ce que propose Alain de Botton, en présentant les conceptions « proustiennes » de l'amitié, de la conversation, de l'amour, à partir de la fiction (La Recherche) et d'une approche biographique qui a joué un rôle certain dans le succ ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes