La petite aux tournesols

La petite aux tournesols

Noëlle Châtelet n'en finit pas de nous surprendre. Au fil de son oeuvre se confirme sa prédilection pour des thèmes délaissés qu'elle met en scène avec une grâce et une simplicité qui ne font que renforcer la singularité de son propos. Dans La dame en bleu , la romancière affirmait d'emblée un point de vue original. En désaccord avec le diktat de jeunesse imposé par notre société, elle donnait une image séduisante de la vieillesse. Moment privilégié d'une vie enfin détachée du paraître. Dans La femme coquelicot , son discours, sous sa tranquillité apparente, prenait des allures subversives en abordant le thème volontiers passé sous silence des amours tardives. La petite aux tournesols est le troisième volet de cette trilogie des couleurs qui a choisi d'inverser le cours des choses. Sur la palette de Noëlle Châtelet au bleu de l'harmonie succède le rouge de la passion. Quant au jaune tournesol, il est celui de l'enfance et des tout pre ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Nos livres

Ceux qui restent, Benoît Coquard, La Découverte, 280 p., 19 €.

Offrez un abonnement au Nouveau Magazine littéraire

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

DÉCEMBRE :

► Entretien avec David Djaïz, auteur de Slow Démocratie (Allary) : complément de la brève « La place de la nation »

NOVEMBRE :

 Dominique Bourg contre le « fondamentalisme de marché » : complément de l'article « Réchauffement politique »

► Version longue de l'entretien avec Yann Algan : le co-auteur de l'essai Les Origines du populisme analyse la montée de la défiance envers les institutions dans notre dossier « Cas de confiance »

► Paradoxale promesse : critique du dernier essai de Vincent Peillon