La parole est à la défonce

La parole est à la défonce

De l'usage des drogues en toute occasion pour éloigner la douleur et pacifier les rapports sociaux.

« Communauté, identité, stabilité » est la devise du Meilleur des mondes. La société imaginée par Huxley ne jure que par la stérilisation... et pas seulement des cellules et objets mais également des liens humains avec la disparition des relations amoureuses et familiales. « Pas de civilisation sans stabilité sociale, pas de stabilité sociale sans stabilité individuelle », dit l'un des dirigeants du régime. Cette pacification des rapports sociaux est obtenue par le divertissement et un usage immodéré d'une drogue : le soma. Cette substance permet de soigner les douleurs physiques, mais également l'anxiété, d'annihiler passions et colères, et surtout d'éviter de réfléchir. « À présent - voilà le progrès - les vieillards travaillent, les vieillards pratiquent la copulation, les vieillards n'ont pas un instant, pas un loisir, à arracher au plaisir, pas un moment pour s'asseoir et penser, ou si jamais, par quelque hasard malencontreux, une semblable crevasse dans le temps s'ouv ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Nos livres

À lire : La tempête qui vient, James Ellroy, éd. Rivages/Noir

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

NOVEMBRE :

 Dominique Bourg contre le « fondamentalisme de marché » : complément de l'article « Réchauffement politique »

► Version longue de l'entretien avec Yann Algan : le co-auteur de l'essai Les Origines du populisme analyse la montée de la défiance envers les institutions dans notre dossier « Cas de confiance »

► Paradoxale promesse : critique du dernier essai de Vincent Peillon

OCTOBRE :

 Microclimat judiciaire : entretien avec Judtih Rochfeld

► De Big Brother à Big Other : inédit du dossier Orwell-Huxley

► « Le génie français, c’est la liberté ! » : version longue de l'entretien avec Laurent Joffrin

Les écrivains journalistes avec RetroNews

Pour accompagner notre dossier sur la littérature érotique, nous vous proposons de plonger, en partenariat avec Retronews, le site de presse de la Bnf, dans la vie de Rachilde, la reine des décadents.

Illustration : Le journal des Débats, 27 mars 1899 - source : RetroNews-BnF