La parole à l'avant-scène

La parole à l'avant-scène

En tant que dramaturge, Pasolini cherche une troisième voie contournant l'académisme « du geste ou du cri » et le « bavardage » du modernisme.

Les activités théâtrales de Pasolini sont peu connues au regard de ses romans, de ses poèmes, de ses films et de ses nombreux articles critiques. Pourtant, pendant toute sa vie, il y a consacré une partie importante de son temps. C'est à Bologne, pendant la Seconde Guerre mondiale, où il est au lycée puis à l'université, qu'il effectue ses premières expériences théâtrales. Il écrit plusieurs pièces et s'essaie à la pratique avec ses amis. À partir de 1942, il vit à Casarsa, dans le Frioul, où se trouve la maison familiale de sa mère. Avec cette dernière, ils font l'école pour les enfants du village. Il monte plusieurs spectacles avec les jeunes de Casarsa, mêlant texte et chants. Mais c'est à Rome, où il s'installe en 1950, qu'il entre dans le milieu du théâtre. En 1956, sa rencontre avec la chanteuse et actrice Laura Betti est décisive. En 1961, elle lui fait découvrir Bertolt Brecht, auquel il emprunte certains procédés formels. Dans deux projets avec Laura Betti, Vif et Consc ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

Entretien

Michel Winock © Ed. Perrin

Michel Winock : « Il ne faut pas enterrer la gauche trop vite »

S'abonner au magazine

S'abonner au magazine