La nouvelle vie de Rancé

La nouvelle vie de Rancé

une biographie de L'abbé de Rancé, ecclésiastique mondain, qui se retira à Notre-Dame de la Trappe, après la mort de Marie de Bretagne.

Toute nouvelle « Vie de Rancé » prend le risque de se mesurer à Chateaubriand. Non que la sienne fût indépassable, elle en disait même davantage sur l'état de l'âme de l'auteur que sur celui de son héros, mais enfin c'était du Chateaubriand et du meilleur. Et pourtant : qu'il s'agisse de l'approche du personnage, du découpage de son existence ici-bas, de la subtilité de l'écriture, de la pertinence du jugement, de l'originalité des rapprochements, du plan rythmé par des cantiques, de la liberté de ton, de l'humour des apartés ou de l'érudition sans cuistrerie, le Rancé de Montremy nous comble au-delà de toute espérance. C'est assez rare pour être souligné, la biographie à la française oscillant le plus souvent entre la lourdeur universitaire et la légèreté romanesque.

Le récit s'ouvre naturellement sur son instant décisif symbolisé par une image d'anthologie : la mort de Marie de Bretagne, duchesse de Montbazon, à 46 ans en 1657. Cette beauté sans par ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

Grand entretien

Claire Marin © HANNAH ASSOULINE/Ed. de l'Observatoire

Claire Marin
Auteure de Rupture(s) (éd. de l'Observatoire)

S'abonner au magazine

S'abonner au magazine