La nouvelle trahison des clercs

La nouvelle trahison des clercs

C'est l'histoire d'un businessman passé de la téléréalité à la Maison-Blanche, d'un gros bras devenu ministre de l'Intérieur en Italie, d'un videur de boîte de nuit promu ministre des Affaires étrangères en Israël ou d'un apparatchik milliardaire élu Premier ministre au pays de Vaclav Havel et de Milan Kundera. C'est l'histoire de la guerre que mène l'homme occidental contre sa propre culture.

Les héros de cette guerre multiplient les doigts d'honneur sur Twitter et étalent leur vulgarité sur Fox News ou Mediaset. Si les conservateurs d'antan, chérissant musées et bibliothèques, voulaient sauver leurs poussières sacrées de la tyrannie du neuf et de la religion du progrès, les leaders de la « nouvelle droite » se font gloire d'« attraper des chattes » et érigent leur mépris des lettres en étendard.

Vladimir Poutine leur sert de modèle. Lorsqu'il promit dès son accession au trône de « buter les terroristes jusque dans les chiottes » ou de circoncire un journaliste du

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

Grand entretien

Claire Marin © HANNAH ASSOULINE/Ed. de l'Observatoire

Claire Marin
Auteure de Rupture(s) (éd. de l'Observatoire)

S'abonner au magazine

S'abonner au magazine