La Maison des rencontres

La Maison des rencontres

Pour Il irrite. Il est trop doué, trop riche, trop arrogant. Fils d'un écrivain culte, Kingsley Amis, romancier best-seller, trop séducteur pour être honnête, polémiste féroce, Martin Amis est ce que les journalistes de la presse de caniveau anglaise appellent un « bon client », et l'incarnation même de ce qu'abhorrent les chroniqueurs les plus respectables. Alors, à chaque nouveau livre du « Mick Jagger de la littérature britannique » une partie de la critique d'outre-Manche sort l'artillerie lourde. « Personnages caricaturaux... Auto-parodie... impossible de prendre plaisir à la lecture de ce livre », tranchait ainsi le Guardian lors de la parution de La Maison des rencontres.

À croire que le personnage a fini par prendre le pas sur l'écrivain, rendant difficile toute critique apaisée de ses romans. Car La Maison des rencontres est sans doute l'un des livres les plus aboutis d'un Martin Amis au sommet de son art. Tout y est : un récit parfaitement ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes