La maison atlantique

La maison atlantique

Un jeune homme de 18 ans passe ses vacances avec son père, séducteur incorrigible qu'il tient pour responsable du s uicide de sa mère. Un jeune couple arrive, le vieux bouc s'affole, et le huis clos balnéaire tourne au vaudeville grinçant, que les dernières pages élèveront en tragédie. Philippe Besson règle brillamment son compte à l'archétype du séducteur grisonnant, d'une inconséquence tout adolescente - à qui peu importe le mal tant qu'il en tire du plaisir. Et tant qu'il ne lui explose pas à la figure.

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

Nos livres

« Je reste roi de mes chagrins », Philippe Forest, éd. Gallimard