La main tendue

La main tendue

Le secrétaire général de la CFDT pourrait s'imposer comme un médiateur entre l'État et les gilets jaunes.

Il aura dû attendre le 10 décembre pour être enfin reçu par Emmanuel Macron avec les autres partenaires sociaux. Démonstration de la disparition des corps intermédiaires du débat : FO a changé deux fois de leader en un an, la CGT est divisée quant à l'attitude à adopter face à la crise, quand le Medef se fait discret. Berger, lui, est sur tous les plateaux et peut se targuer de la tradition de négociation de sa centrale syndicale. Une stratégie qui lui a permis de devenir le premier syndicat de France en 2018. Même Gérard Larcher, président républicain du Sénat, peu soupçonnable d'être un agitateur d'extrême gauche, a conseillé au gouvernement de consulter les syndicats.

Mais que propose Berger ? De « refonder le pacte social du XXIe siècle » : « une vaste réforme fiscale » et plus de solidarité. Il appelle à « une tranche d'impôt supplémentaire sur les très hauts revenus », 60 % au lieu de 57 %. Il évoque aussi la transmission de patrimoine « davantage taxée », car « 50 % d ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article