La machine infernale

La machine infernale

Depuis la révolution industrielle, nous fantasmons des créations technologiques qui, loin de nous émanciper, nous asservissent.

L'idée de « singularité » est une des inventions novatrices de l'imaginaire humain contemporain. Elle désigne ce moment hypothétique où la technologie, en particulier l'intelligence artificielle, deviendra autonome, créant des robots qui s'autoamélioreront jusqu'à surpasser l'être humain. La suite, cet imaginaire l'a racontée mille fois dans nombre d'oeuvres de fiction, 2001, l'odyssée de l'espace, Terminator, ou encore Matrix : l'homme apprenti-sorcier sera puni, et sa créature technologique finira par se rebeller et l'asservir. Ce n'est pas pour cette raison uniquement que l'intelligence artificielle est devenue une figure du mal contemporain, mais cette crainte de la singularité n'est pas pour rien dans l'idée plus banale que les machines finiront par nous remplacer.

Cette idée, on la retrouve déjà présente au début du XIXe siècle dans le mouvement luddiste qui opposa les artisans aux manufacturiers qui voulaient imposer la machine. Il se trouve ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes