La mémoire du futur

La mémoire du futur

Seule preuve de l'existence de Dieu, si l'on en croit Paul Guimard : le témoignage d'Adam et Eve. Ils ne sont plus là pour acquiescer ? Certes. Mais le serpent, qui fut leur contemporain, survit en chacun de nous. D'un ton léger, presque badin, il nous parle du couple originel, renvoyant, au passage, la création du monde au caprice d'un fou.

Analytique à l'évidence, mais nourri également d'allusions actuelles l'intégrisme, le racisme, le dernier roman de Paul Guimard se recommande d'un principe étonnant, celui de la « mémoire du futur », privilège des immortels. Comme si le diable, ici, était une sorte de sage détenant la clef de la connaissance et celle du devenir. A un dieu qui se hait lui-même, à un dieu qui s'ennuie, il faut bien un partenaire pour ménager la surprise. Satan est l'auxiliaire indispensable. Au bouc émissaire humain, il va dévoiler une partie des règles du jeu, offrant, avec un embryon de savoir, la possibilité d'une histoire, à ne pas confondre avec la tou ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes