La mécanique sociale démontée

La mécanique sociale démontée

Il est des êtres que seul le combat maintient en vie, même quand, en leur intime conscience, ils ont jeté l'éponge depuis longtemps. Comme le suggère son titre ternaire, Antonin Varenne abat un brelan de ces vains guerriers : un policier boxeur d'aujourd'hui, en fin de carrière et au bord de l'effondrement ; un jeune anar d'autrefois expédié malgré lui dans la guerre d'Algérie et l'horreur d'un centre de torture ; un Kabyle, peut-être agent du FLN, qui a peut-être été son ami. Ce roman noir ne découvre ses couleurs qu'à la fin : par un pas de côté vers la délinquance, le boxeur ouvrira le chemin par lequel se retrouveront ces trois personnages. Un chemin semé de morceaux de bravoure : qu'il conte un match de boxe ou la lutte d'un soldat pour sauvegarder son humanité, Antonin Varenne sait asséner les mots durs qui laisseront dans la conscience du lecteur une empreinte durable.

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Nos livres

Ceux qui restent, Benoît Coquard, La Découverte, 280 p., 19 €.

Offrez un abonnement au Nouveau Magazine littéraire

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

DÉCEMBRE :

► Entretien avec David Djaïz, auteur de Slow Démocratie (Allary) : complément de la brève « La place de la nation »

NOVEMBRE :

 Dominique Bourg contre le « fondamentalisme de marché » : complément de l'article « Réchauffement politique »

► Version longue de l'entretien avec Yann Algan : le co-auteur de l'essai Les Origines du populisme analyse la montée de la défiance envers les institutions dans notre dossier « Cas de confiance »

► Paradoxale promesse : critique du dernier essai de Vincent Peillon