La mécanique sociale démontée

La mécanique sociale démontée

Tout ce que vous ne voulez pas savoir des pires collèges de France, raconté par la voix vengeresse d'une jeune et jolie professeur d'italien à qui ses élèves de troisième entreprennent de « mettre la misère » nous sommes à Marseille. Petites brutes chaussées de « smic », gamines qui se prostituent pour des vêtements de luxe, voiles et mariages forcés, lancer de couteau en cours, cri et injure comme unique mode de conversation... Ce roman noir qui refuse tout déterminisme sociologique la jeune prof a connu des élèves attachants dans les quartiers nord, et ses persécuteurs viennent de maisons rénovées du centre se lit comme la chronique d'une mort annoncée : la fin sanglante semble inscrite dès les premières lignes. Cela ne l'empêchera pas de surprendre un lecteur déjà sidéré par ce qu'il aura découvert : un collège retourné à l'état sauvage où un personnel adepte de la méthode Coué ne cesse d'affirmer qu'ici tout est normal.

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Nos livres

À lire : « Le froid, roman en trois actes avec entractes », Andreï Guelassimov, traduit du russe par Polina Petrouchina, éd. Actes Sud

Offrez un abonnement au Nouveau Magazine littéraire

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

DÉCEMBRE :

► Entretien avec David Djaïz, auteur de Slow Démocratie (Allary) : complément de la brève « La place de la nation »

NOVEMBRE :

 Dominique Bourg contre le « fondamentalisme de marché » : complément de l'article « Réchauffement politique »

► Version longue de l'entretien avec Yann Algan : le co-auteur de l'essai Les Origines du populisme analyse la montée de la défiance envers les institutions dans notre dossier « Cas de confiance »

► Paradoxale promesse : critique du dernier essai de Vincent Peillon