La guerre d'irréligion

La guerre d'irréligion

Sur le plan administratif, les Égyptiens ne peuvent être que musulmans ou chrétiens. Les athées et incroyants, s'ils font savoir qu'ils n'entrent dans aucune des deux catégories, sont humiliés, intimidés ou agressés.

à la fin de 2009, le blogueur égyptien Ahmad Montaser a annoncé la parution d'un livre intitulé Athée musulman, où il défendrait sa position « pragmatique » [proche de l'agnosticisme]. Je l'ai rencontré dans la petite ville de Tanta, située non loin de Damanhour, ville de celui qu'on a surnommé « l'athée d'al-Azhar », Karim Amer, étudiant à l'université d'al-Azhar, la plus haute autorité religieuse sunnite. À l'époque, Ahmad Montaser et Karim Amer écrivaient sous leur vrai nom dans les forums dédiés à la critique des religions. À la différence du premier, le second est ce que j'appelle un « activiste de l'athéisme ». Depuis 2007, il dormait en prison, accusé d'offense à l'islam et au président de la République [libéré en 2010, il a trouvé asile en Norvège]. Les autres défenseurs de l'athéisme animent désormais leurs blogs anonymement et continuent à susciter la colère des islamistes.

PAS D'EXISTENCE LÉGALE

Il y a de plus en plus d'« ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

Grand entretien

Claire Marin © HANNAH ASSOULINE/Ed. de l'Observatoire

Claire Marin
Auteure de Rupture(s) (éd. de l'Observatoire)

S'abonner au magazine

S'abonner au magazine