la guerre

la guerre

Impossible d'imaginer la guerre de Troie sans Ulysse, Waterloo sans Fabrice, 14-18 sans Bardamu, la drôle de guerre sans le Mathieu du Sursis , ou la guerre froide sans James Bond et George Smiley. Depuis toujours la littérature et la guerre ont partie liée. A travers épopées, romans, poèmes, pièces de théâtre auxquelles le festival d'Avignon fait cette année la part belle, les écrivains n'ont cessé de peindre les ruses et les fureurs de la guerre, dénonçant ses atrocités comme son absurdité, ou exaltant au contraire ses vertus rédemptrices. De Shakespeare à Edward Bond, de Homère à Sartre, la guerre semble un sujet inépuisable, hélas toujours renouvelé, sans cesse réécrit et repensé. Deux générations après, les jeunes romanciers français se replongent aujourd'hui dans les tourments de la Grande Guerre. Exemplaire retour aux origines d'un siècle héraclitéen, où la guerre n'a cessé d'envahir le champ de la pensée. Ce dossier est, pour une large part, le reflet de c ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes