LA FIN D'UN PACTE

LA FIN D'UN PACTE

La social-démocratie est victime de la mondialisation et de l'apparition de nouveaux clivages politiques.

Les sociaux-démocrates enchaînent les déroutes électorales depuis plusieurs années en Europe. Comment expliquez-vous une telle faillite ?

Ernst Hillebrand. Cette immense perte d'adhésion est liée à l'apparition d'un nouveau clivage qui marque de plus en plus le paysage politique des sociétés occidentales. À l'opposition classique gauche-droite, à forte connotation socio-économique, s'est substituée une opposition entre les tenants d'un monde ouvert et celui d'un monde fermé. Je préfère la distinction anywheres-somewheres , formulée par l'écrivain britannique David Goodhart. Deux visions du monde s'opposent : il y a, d'un côté, des gens géographiquement mobiles, les anywheres, qui pensent pouvoir réussir partout grâce à leur capital social et culturel, et, de l'autre, ceux qui se sentent fortement attachés à un lieu social et culturel spécifique, les somewheres. Les premiers correspondent à une classe d'électeurs dit ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Nos livres

À lire : Révolution aux confins, Annette Hug, traduit de l'allemand Suisse par Camille Luscher, éd. Zoé