La douleur est un fantôme

La douleur est un fantôme

Ah, le doux bonheur de vieillir ! Les tromperies, les concessions, la mémoire embrumée, l'inévitable rancoeur... Et puis, un jour, les regrets. Éternels ? Zachary est mort. Ils étaient deux couples, amis pour la vie, inextricablement liés ; soudain, ils ne forment plus qu'un attelage bancal : un mari, son épouse, et une veuve amère, enragée contre l'inconcevable, essayant sans espoir de se consoler. « Il était tellement bruyant, et il parlait beaucoup comme s'il savait tout - mais, en réalité, il bluffait la plupart du temps. » Alex, le mâle survivant, croit pressentir les tourments à venir. « Nous ne sommes même pas capables de mesurer [la perte]. » Un seul être vous manque, et tout remonte à la surface. Lui se révèle poète inaccompli, taciturne, angoissé. Christine, sa femme ? Une artiste sous influence, envahie par une « sagesse glaciale ». Lydia, l'éplorée ? Une diva larger than life, pathologiquement séductrice.

Arrive, fatalement, un moment où nos existences se ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes