La Disparition de Richard Taylor

La Disparition de Richard Taylor

Il n'y avait que Georges Perec pour être capable d'écrire un livre entier sans avoir recours à la cinquième lettre de l'alphabet, La Disparition. Il y a désormais Arnaud Cathrine pour construire un roman autour d'un personnage qui se distingue par son absence . Qui est Richard Taylor ? Un employé de la BBC ? Un homme marié ? Un père de famille ? Un trentenaire en pleine crise d'identité ? Nul ne le saura jamais, à commencer par le principal intéressé. Que sait-on de soi lorsque l'on a passé près de la moitié de son existence à satisfaire aux exigences des autres ? Pas grand-chose si ce n'est un sentiment d'étrangeté à sa propre vie. Richard Taylor a rempli le contrat social minimum. Un emploi. Une femme. Un enfant. Des amis. Une nouvelle maison dans la banlieue londonienne. Le bonheur ? Le confort. Jusqu'à la prise de conscience vertigineuse : « J'ai compris que j'étais totalement étranger à la vie qu'on avait choisie pour moi. Jusque-là, je tâchai ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes