La difficulté d'être Constant

La difficulté d'être Constant

Au moment où l'on célèbre le 250e anniversaire de Benjamin Constant, les éditeurs sont peu nombreux à proposer de nouveaux éclairages sur son oeuvre. Ses Journaux intimes commencent en exil. On y voit l'homme trop républicain pour Bonaparte devenir un partisan de la dernière heure, et l'amant de Mme de Staël la quit ter pour une autre. Grand écrivain, grand penseur de la liberté, Benjamin Constant doit sans doute son oubli à son incapacité à choisir les partis qui auraient pu lui être favorables.

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Nos livres

À lire : « Le froid, roman en trois actes avec entractes », Andreï Guelassimov, traduit du russe par Polina Petrouchina, éd. Actes Sud

Offrez un abonnement au Nouveau Magazine littéraire

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

DÉCEMBRE :

► Entretien avec David Djaïz, auteur de Slow Démocratie (Allary) : complément de la brève « La place de la nation »

NOVEMBRE :

 Dominique Bourg contre le « fondamentalisme de marché » : complément de l'article « Réchauffement politique »

► Version longue de l'entretien avec Yann Algan : le co-auteur de l'essai Les Origines du populisme analyse la montée de la défiance envers les institutions dans notre dossier « Cas de confiance »

► Paradoxale promesse : critique du dernier essai de Vincent Peillon