La critiquecomme art lyrique

La critiquecomme art lyrique

Réédition des hommages que l'illustre critique littéraire de La NRF consacra à de grands auteurs français, en conjuguant empathie et érudition.

albert Thibaudet n'était pas avide de médailles ni d'honneurs. Celui qui, introduit par Gide et admiré par Valéry, tint fermement la rubrique littéraire de La Nouvelle Revue française durant un quart de siècle, de 1912 à sa mort en 1936, empruntait de préférence les chemins de traverse, ceux qui ne mènent pas aux lauriers réservés aux studieux universitaires. Cela ne l'empêcha pas d'être candidat sept fois de suite au prix d'éloquence de l'Académie française, comme en témoigne la série d'essais de sa main, denses et savoureux fascicules aujourd'hui exhumés par les éditions des Équateurs.

Il aurait pu cesser d'emblée de se prêter à l'exercice, puisque sa première tentative fut la bonne. Son mémoire sur Ronsard, en 1896, remporta le premier prix. Il dut pourtant le partager avec un autre : certains immortels furent froissés par « ses exagérations d'idées », « ses débauches de couleurs voyantes » et son usage « sans mesure de la métaphore et des rappr ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

Grand entretien

Claire Marin © HANNAH ASSOULINE/Ed. de l'Observatoire

Claire Marin
Auteure de Rupture(s) (éd. de l'Observatoire)

S'abonner au magazine

S'abonner au magazine