La coalition des fâchés

La coalition des fâchés

Le mouvement des gilets jaunes, loin d'être une exclusivité française, trouve des équivalents ailleurs en Europe.

les gilets jaunes ont captivé l'attention du monde parce que, comme l'a déclaré au Figaro le politologue bulgare Ivan Krastev, « une manifestation de masse en France, c'est comme une représentation à La Scala de Milan ou à l'Opéra de Vienne, on se doit d'en parler ». Cela dit, ce mouvement n'est pas particulièrement original à l'échelle globale. Comme dans d'autres cas semblables à travers la planète, il se nourrit essentiellement de deux ingrédients : d'un côté, la colère d'une population qui a la sensation d'avoir perdu le contrôle de son destin en termes économiques, culturels et identitaires ; de l'autre, l'algorithme de Facebook qui multiplie cette rage et lui offre une plateforme pour s'organiser.

Dans sa plasticité, le mouvement des gilets jaunes a démontré pour l'énième fois que la colère contemporaine ne naît pas que de causes objectives, de nature économique ou sociale. Si le point de départ était représenté par des plaintes précises, dès le ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

Nos livres

« La Filiale »,Sergueï Dovlatov, traduit du russe par Christine Zeytounian-Beloüs (éd. La Baconnière)

S'abonner au magazine

S'abonner au magazine