La Cité heureuse

La Cité heureuse

« Écrire, c'est le plaisir de créer un monde en utilisant tout ce qui nous entoure, et pas seulement la littérature. » Du mariage gay à l'affaire d'Outreau, du diktat culturel Requiem pour une avant-garde, sur la musique contemporaine à Internet ou à la privatisation de la société, Benoît Duteurtre parle de notre époque avec une amabilité grinçante dont il s'amuse lui-même : « Mon registre, c'est le rire. Pourquoi faudrait-il être triste pour être profond ? »

Né en 1960 à Sainte-Adresse, près du Havre, Benoît Duteurtre a ressenti très tôt le besoin de réveiller le rire des mots. Dès la fin de ses études de musicologie, il publiait dans la revue Minuit en vivant de petits métiers, dont... le piano : « La musique est ma nourriture permanente. C'est une matière magique : écrite, construite, et pourtant très concrète. » Une vingtaine de romans et d'essais dont Le Voyage en France, prix Médicis en 2001, une émission sur la « ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Nos livres

À lire : « Le froid, roman en trois actes avec entractes », Andreï Guelassimov, traduit du russe par Polina Petrouchina, éd. Actes Sud

Offrez un abonnement au Nouveau Magazine littéraire

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

DÉCEMBRE :

► Entretien avec David Djaïz, auteur de Slow Démocratie (Allary) : complément de la brève « La place de la nation »

NOVEMBRE :

 Dominique Bourg contre le « fondamentalisme de marché » : complément de l'article « Réchauffement politique »

► Version longue de l'entretien avec Yann Algan : le co-auteur de l'essai Les Origines du populisme analyse la montée de la défiance envers les institutions dans notre dossier « Cas de confiance »

► Paradoxale promesse : critique du dernier essai de Vincent Peillon