La chronique littérature

La chronique littérature

l'époque est à la catastrophe. En France, Jean-Pierre Dupuy est sans doute l'un des seuls à réfléchir à cette notion de façon scientifique, sans pour autant négliger ce qu'elle a de métaphysique. Dans le droit fil d'un Virilio, son travail emprunte à René Girard, s'ancre dans une morale chrétienne choisie où il voit une forme de rationalité, s'inscrit d'emblée dans l'ultracontemporain.

Avions-nous oublié le mal ? Penser la politique après le 11 Septembre est le titre de son ouvrage paru en 2002, et qui amorce ses réflexions sur les liens entre éthique, raison et violence. La même année, avec Pour un catastrophisme éclairé. Quand l'impossible est certain, il exprime l'intuition paradoxale qu'il va décliner : si l'on veut avoir une chance d'échapper à la catastrophe, il faut la penser comme inévitable. Alors trouvera-t-on peut-être le moyen de faire qu'elle ne se produise pas.

La Guerre qui ne peut pas avoir lieu, applique cette idée ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article