Être conservateur,

Être conservateur,

VOILÀ QUI EST MODERNE !

Depuis une décennie, les intellectuels, les essayistes, les polémistes et les éditorialistes « identitaires » dominaient à droite le débat idéologique et culturel. Denis Tillinac, Éric Zemmour, Patrick Buisson, Renaud Camus et quelques autres, parfois en rupture avec leur famille d'origine, la gauche, taillaient des croupières à « l'intellectuel de gauche », cette espèce en voie d'annihilation. De la dénonciation d'un islam par définition malfaisant, ils étaient passés à la terreur sociologique et historique au prétexte du « grand remplacement », cette théorie racisto-complotiste selon laquelle les immigrés, en particulier musulmans, avaient pour projet de conquérir le cher vieux pays, d'y devenir majoritaires et, par conséquent, de nous convertir. Ils disposaient, et disposent encore, de nombreux relais médiatiques, Le Figaro magazine, Valeurs actuelles ou le Causeur d'Élisabeth Lévy qui, elle, n'a pourtant jamais succombé à ce délire.

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Nos livres

À lire : Révolution aux confins, Annette Hug, traduit de l'allemand Suisse par Camille Luscher, éd. Zoé