La chambre d'amour

La chambre d'amour

Seule une héroïne de roman peut prétendre avoir le coeur suffisamment grand pour aimer avec autant d'intensité son mari et son amant. Seul un lecteur de roman peut envisager d'avoir l'esprit assez large pour, en s'identifiant aux personnages masculins, accepter sans sourciller ou pres-que ! d'être aimé autant que son rival. C'est donc une fiction dans le vrai sens du terme que Maryse Wolinski nous offre avec La chambre d'amour .

Les trois personnages centraux, le mari, la femme et l'amant, ne jouent pas du tout les scènes auxquelles on s'attendrait de la part de l'éternel trio vaudevillesque. Le mari, professeur de médecine réputé d'une ville de province bon chic bon genre, délaisse sa femme, la ravissante Kaïna.

L'épouse meurtrie par tant d'indifférence devant tant d'atouts dévore un autre homme.

L'autre homme, c'est Milan, un jeune Tchèque qui a choisi la France pour tenter d'oublier son pays dans lequel il a assisté à l'exécution de son p ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Nos livres

À lire : « Le froid, roman en trois actes avec entractes », Andreï Guelassimov, traduit du russe par Polina Petrouchina, éd. Actes Sud

Offrez un abonnement au Nouveau Magazine littéraire

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

DÉCEMBRE :

► Entretien avec David Djaïz, auteur de Slow Démocratie (Allary) : complément de la brève « La place de la nation »

NOVEMBRE :

 Dominique Bourg contre le « fondamentalisme de marché » : complément de l'article « Réchauffement politique »

► Version longue de l'entretien avec Yann Algan : le co-auteur de l'essai Les Origines du populisme analyse la montée de la défiance envers les institutions dans notre dossier « Cas de confiance »

► Paradoxale promesse : critique du dernier essai de Vincent Peillon