La chair est triste et lasse

La chair est triste et lasse

Menus plaisirs et viandes froides : la nouvelle ère amoureuse et son grand marché des corps inspirent à la littérature des textes tour à tour cliniques et cyniques.

Si la littérature amoureuse en France n'a pas attendu les libertins pour s'imposer, cette production, dès qu'elle a été un tant soit peu gaillarde, est restée longtemps secrète, quand elle ne s'est pas vue poursuivie ou traquée. Lecteurs, libraires, éditeurs, de facto, ont eu quelque peine à saisir, dans le feu de l'après-1968, ce que la nouvelle permissivité sociale a pu changer, et rares ont été les oeuvres de charme, téméraires, dans ces années peace and love, si l'on excepte les savoureux Mémoires de l'actrice porno Sylvia Bourdon (1976) qui, vingt ans avant Catherine Millet et avec bien plus de tranchant, sont venus dire ce que sont les pulsions des femmes qui espèrent enfin pouvoir vivre en toute liberté.

Mais voilà qu'à la fin des années 1980 le lecteur découvre sur les tables des libraires des monceaux de titres en rouge et noir avec des héroïnes en guêpière. Des livres avec de vrais passages érotiques purs quand ce ne sont pas des volumes d'une enti ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Nos livres

À lire : La tempête qui vient, James Ellroy, éd. Rivages/Noir

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

NOVEMBRE :

 Dominique Bourg contre le « fondamentalisme de marché » : complément de l'article « Réchauffement politique »

► Version longue de l'entretien avec Yann Algan : le co-auteur de l'essai Les Origines du populisme analyse la montée de la défiance envers les institutions dans notre dossier « Cas de confiance »

► Paradoxale promesse : critique du dernier essai de Vincent Peillon

OCTOBRE :

 Microclimat judiciaire : entretien avec Judtih Rochfeld

► De Big Brother à Big Other : inédit du dossier Orwell-Huxley

► « Le génie français, c’est la liberté ! » : version longue de l'entretien avec Laurent Joffrin

Les écrivains journalistes avec RetroNews

Pour accompagner notre dossier sur la littérature érotique, nous vous proposons de plonger, en partenariat avec Retronews, le site de presse de la Bnf, dans la vie de Rachilde, la reine des décadents.

Illustration : Le journal des Débats, 27 mars 1899 - source : RetroNews-BnF