La Bourgogne de Lamartine

La Bourgogne de Lamartine

Dans le titre de son dernier grand poème, se lit en raccourci l'inaltérable attachement d'Alphonse de Lamartine à sa terre natale, la Bourgogne. Ce « triangle lamartinien », comme un grand V, nous mène de Milly, la maison-mère, à Saint-Point, et du château de Saint-Point au domaine de Montceau. La jeunesse d'un poète, la vie de château, la carrière politique et la vieillesse solitaire, ces trois lieux correspondent à trois facettes de cet aristocrate généreux, qui sut aussi bien renouveler la poésie lyrique qu'incarner l'une des grandes voix républicaines de son temps. L'un des mérites du livre de Gérard Calmette Lamartine, la Vigne et la Maison , éd. Pirot, coll. Maisons d'écrivains, plein de finesse, de poésie et de sensibilité, est de nous conduire sur les traces d'un Lamartine vivant et émouvant, et de nous le faire redécouvrir. Nous le suivrons donc dans son pèlerinage poétique.

Tout commence à Milly, la maison natale. Natale ? Pas vraiment, puisque ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

Grand entretien

Claire Marin © HANNAH ASSOULINE/Ed. de l'Observatoire

Claire Marin
Auteure de Rupture(s) (éd. de l'Observatoire)

S'abonner au magazine

S'abonner au magazine