L'île d'Une-Oreille

L'île d'Une-Oreille

Troisième roman d'une inconnue, destiné aux ados et adoré des adultes, ce drame est un condensé de drôlerie et d'élégance.

Imaginez un roman aux allures de trésor perdu évoquant à la fois Hansel et Gretel, Frankenstein et le Moonrise Kingdom de Wes Anderson. Publié au Canada en 1963, adapté au cinéma en 1966, Et c'est comme ça qu'on a décidé de tuer mon oncle est le troisième roman d'une autrice énigmatique, June O'Grady, qui écrivait sous pseudonyme. Oubliée puis redécouverte il y a dix ans, cette histoire - destinée à un public adolescent, mais que notre âge avancé ne nous a pas empêchée d'apprécier - est aujourd'hui éditée en français. Elle retrace les aventures de Barnaby et Christie, deux enfants turbulents débarqués sur une île pour les vacances d'été et qui vont faire de l'endroit leur immense terrain de jeu, au grand dam du sergent Coulter et du « cougar hors-la-loi », Une-Oreille. Mais une menace pèse sur Barnaby, orphelin héritier d'une grande fortune : son oncle mystérieux et diabolique entend malignement l'assassiner pour toucher l'argent. Les enfants n'on ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

Nos livres

« Je reste roi de mes chagrins », Philippe Forest, éd. Gallimard