L'étoffe des réseaux

L'étoffe des réseaux

De l'Antiquité à nos jours, l'histoire des pouvoirs parallèles.

niall Ferguson est un libéral bon teint et un homme de réseaux puisque, après des études à Oxford, il est devenu professeur à Harvard et à Standford tout en étant journaliste, membre du groupe de Bilderberg, régulièrement invité à Davos. Auteur de livres sur les banques Rothschild ou sur Henry Kissinger, il a pu vérifier le rôle des réseaux dans l'histoire, bien avant que quiconque ait l'idée de faire communiquer des ordinateurs entre eux.

Dans La Place et la Tour, il propose de raconter « l'histoire de l'interaction entre les hiérarchies et les réseaux, de l'Antiquité à nos jours ». Usant souvent d'exemples inattendus (comme celui des Illuminati, réseau actif vingt-cinq ans mais encore invoqué à tort et à travers deux cent cinquante ans plus tard), l'ouvrage « s'efforce de trouver une voie moyenne entre l'historiographie classique, qui tend à sous-estimer le rôle des réseaux, et les théoriciens du complot, qui exagèrent généralement leur rôle ».

Du ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

Entretien

Michel Winock © Ed. Perrin

Michel Winock : « Il ne faut pas enterrer la gauche trop vite »

S'abonner au magazine

S'abonner au magazine