L'équilibriste

L'équilibriste

Traits délicats et profil résolu, Agnès Desarthe se tient, aussi craintive et téméraire qu'un chat, à la lisière de tous les possibles, bardée d'antennes, de fibrisses, de radars ultra-sensibles. On le sait, c'est le chat qui octroya aux sorcières quelques gouttes d'intuition. Très chat et un peu sorcière, Agnès Desarthe se glisse en auditeur clandestin dans la tête des autres, devine les petites et les grandes angoisses. L'incessant bruissement des pensées et des existences devient vite épuisant. Une curiosité toujours en éveil qui happe la moindre bribe de conversation pour en imaginer les tenants et les aboutissants et se blesser d'un rien. Les êtres trop émotifs sont ainsi, qu'une broutille du quotidien, une petite phrase précipitent dans d'inépuisables chagrins. En cas d'alerte plus grave, « j'existe un degré en moins et j'attends que ça passe ».

Agnès Desarthe entretient « des rapports conflictuels avec la réalité ». Elle y plonge un doigt, et ce sont des couches et des ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

Nos livres

« Par les routes », Sylvain Prudhomme,  éd. L'Arbalète/Gallimard

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

OCTOBRE :

 Microclimat judiciaire : entretien avec Judtih Rochfeld

► De Big Brother à Big Other : inédit du dossier Orwell-Huxley

► « Le génie français, c’est la liberté ! » : version longue de l'entretien avec Laurent Joffrin

SEPTEMBRE :

► L'identité et ses (im)postures : critique du Nom secret des choses de Blandine Rinkel

 Souvenirs de la maison close : critique de La Maison d'Emma Becker

 Le feu au lac : version longue de l'entretien avec Kevin Lambert

 

© Louison pour le NML

© Louison

Les écrivains journalistes avec RetroNews

Pour accompagner notre dossier sur la littérature érotique, nous vous proposons de plonger, en partenariat avec Retronews, le site de presse de la Bnf, dans la vie de Rachilde, la reine des décadents.

Illustration : Le journal des Débats, 27 mars 1899 - source : RetroNews-BnF