L'équilibriste

L'équilibriste

Traits délicats et profil résolu, Agnès Desarthe se tient, aussi craintive et téméraire qu'un chat, à la lisière de tous les possibles, bardée d'antennes, de fibrisses, de radars ultra-sensibles. On le sait, c'est le chat qui octroya aux sorcières quelques gouttes d'intuition. Très chat et un peu sorcière, Agnès Desarthe se glisse en auditeur clandestin dans la tête des autres, devine les petites et les grandes angoisses. L'incessant bruissement des pensées et des existences devient vite épuisant. Une curiosité toujours en éveil qui happe la moindre bribe de conversation pour en imaginer les tenants et les aboutissants et se blesser d'un rien. Les êtres trop émotifs sont ainsi, qu'une broutille du quotidien, une petite phrase précipitent dans d'inépuisables chagrins. En cas d'alerte plus grave, « j'existe un degré en moins et j'attends que ça passe ».

Agnès Desarthe entretient « des rapports conflictuels avec la réalité ». Elle y plonge un doigt, et ce sont des couches et des ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

Grand entretien

Claire Marin © HANNAH ASSOULINE/Ed. de l'Observatoire

Claire Marin
Auteure de Rupture(s) (éd. de l'Observatoire)

S'abonner au magazine

S'abonner au magazine