L'énergie des catastrophes

L'énergie des catastrophes

Nastassja Martin

Une jeune anthropologue qui a frôlé la mort lors d'une rencontre avec un ours a trouvé, lorsqu'elle pansait ses blessures sur son lit d'hôpital, les ressources imprévues d'une vivifiante métamorphose.

Je crois qu'il ne faut pas fuir l'inaccompli qui gît au fond de nous : il faut s'y confronter. » Que voit-on, quand on est dans la mâchoire d'un ours ? Quand un ours vient de refermer ses crocs sur votre tête, quand pour seul air vous respirez son haleine ? Le texte s'ouvre là-dessus, sur cette sensation inouïe, le texte s'ouvre là-dedans : ça commence dans la gueule de l'ours.

C'est le récit d'une jeune anthropologue, Nastassja Martin, capturée le 25 août 2015 sur les hauteurs du Kamtchatka, péninsule aux deux cents volcans à l'extrême est de la Russie. C'est l'histoire d'une expédition avec deux collègues, au milieu de glaciers recouverts de cendres. Une expédition sécurisée jusqu'à ce que Nastassja quitte ses compagnons pour marcher par elle-même au milieu de rien. Un besoin de solitude, soudain. Un besoin de marcher loin, de se perdre.

Jusqu'à l'ours

Instinctivement, quand elle lui rentre dedans, Nastassja lève les bras. Lui se redresse sur ses pattes. ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes