LÉGITIMITÉS RIVALES

LÉGITIMITÉS RIVALES

Pour Hegel, le face-à-face entre Antigone et Créon marque l'insoluble contradiction entre lois divines et lois de la cité, morale et droit.

Hegel est le premier philosophe moderne à avoir pensé la différence des sexes à la racine de la réalité politique, en particulier dans le passage de la Phénoménologie de l'esprit consacré au monde grec et à la tragédie. Et il préfère Antigone à Œdipe roi pour exprimer la contradiction insurmontable qui atteint le monde grec, le premier monde, selon lui, à avoir élevé à la conscience de soi réflexive le fait brut de ses moeurs et de ses institutions. Pourquoi Antigone plus qu'Œdipe ? Parce qu'Œdipe ne sait pas qu'il a épousé sa propre mère.

UN CRIME CONSCIENT

La faute d'Antigone qui veut enterrer son frère en dépit de l'interdit de Créon est consciente. « La conscience éthique, écrit Hegel, est plus complète, sa faute plus pure, si elle connaît antérieurement la loi et la puissance à laquelle elle s'oppose, les considère comme violence et injustice, comme une contingence éthique, et sciemment, comme Antigone, commet le crime ...

Pour lire l’intégralité de cet article
d’une marque et j’accède à l’article

Nos livres

« Je reste roi de mes chagrins », Philippe Forest, éd. Gallimard