L'écrivain est-il un héros de roman comme les autres ?

L'écrivain est-il un héros de roman comme les autres ?

Dès la couverture, le héros du nouveau roman de Dany Laferrière affiche la couleur : son métier, c'est écrivain. Et japonais de surcroît, ce qui ne manque pas de singularité lorsqu'on connaît ses origines haïtiennes et la place que celles-ci tiennent dans son œuvre. Un héros qui tâte de la plume, ce n'est certes pas une nouveauté, mais ce phénomène habite ces derniers mois bon nombre de fictions. À commencer par Vie et mort en quatre rimes, le dernier roman d'Amos Oz dans lequel un romancier ironise sur la face publique de son activité. Paul Rubinstein, héros imaginé par Sébastien Doubinsky dans Les Fantômes du soir ? Un écrivain parisien abonné aux bides qui, soudain, accède à la notoriété et a bien des soucis pour la gérer. B. Osborn, le mystérieux héros sur la piste duquel se lancent les personnages de L'Homme sans empreintes d'Éric Faye ? Un écrivain génial et reclus directement inspiré par le mythique B. Traven, l'auteur du Trésor de la Sierra Madre. Quant à Giuseppe Conte, c'e ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Nos livres

À lire : Révolution aux confins, Annette Hug, traduit de l'allemand Suisse par Camille Luscher, éd. Zoé