L'ère du mal-être

L'ère du mal-être

Pour le spécialiste de l'économie collaborative, la France est championne en matière de pessimisme.

Dix ans après votre livre La Société de défiance, quelle est la situation ?

Yann Algan. - Le paradoxe français consiste en une confiance forte dans les proches mais un pessimisme sur l'avenir de la société. Dans notre dernier ouvrage, nous montrons que ces caractéristiques se développent dans d'autres pays, mais cette singularité française demeure, qui explique peut-être le mouvement des gilets jaunes.

Votre nouveau livre, sur les populismes, accorde une grande place à la confiance...

Ce qui est partagé par l'ensemble des électeurs des forces antisystèmes de gauche comme de droite, c'est la défiance dans les institutions. Défiance liée d'abord à un facteur économique. Le décrochage est très net après la crise de 2008. Les experts et les gouvernements n'ont pas réussi à prévenir la crise financière mais n'ont pas non plus trouvé de solution. Cette colère liée à l'incapacité des institutions à protége ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes