Kwame Anthony Appiah (G.-B./Ghana, 1954)

Kwame Anthony Appiah (G.-B./Ghana, 1954)

Kwame Akroma-Ampim Kusi Anthony Appiah est une illustration de ces distorsions qui continuent d'affecter une philosophie prétendument « mondialisée », mais qui reste marquée par des préférences locales. Seuls deux de ses ouvrages ont été traduits en français, alors qu'il en a écrit une vingtaine, loués par la critique, et qu'il figure dans toutes les listes de penseurs publiées en fin d'année par les magazines américains, et souvent à la première place. Il faut dire aussi qu'il est un produit typiquement anglo-saxon. Né à Londres, il est le fils d'un avocat et homme politique ghanéen et, par sa mère, le petit-fils de sir Stafford Cripps, le chancelier de l'Échiquier (ministre de l'Économie) du gouvernement travailliste Attlee (1945-1951). Le mariage de ses parents - un des premiers couples « mixtes » de la high society britannique - fut un évènement.

Élevé au Ghana et en Grande-Bretagne, Appiah a étudié à Cambridge la philosophie analytique, puis il s'est tourné ver ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes