Kleist éclaté

Kleist éclaté

C'est une pièce abominable. Une tragédie du sentiment amoureux et de tous ses excès, lorsqu'ils sont liés aux narcissismes les plus fous, construits par une histoire intime et atavique, redoublés par une dimension communautaire, générique et politique. Une sorte de Bérénice élevée à la puissance sans limite du romantisme allemand. Comme bien d'autres pièces de Kleist, Penthésilée (1807) fut oubliée pendant un siècle. Récemment, elle a suscité de multiples intérêts (Aurélia Guillet, Jean Liermier, Julie Brochen, André Engel...). C'est dans la traduction de Julien Gracq que Catherine Boskowitz adapte la tragédie de l'Amazone.

Avec cette adaptation, Catherine Boskowitz cherche à impliquer le public dans le processus scénique. On entre d'abord dans un prologue conçu comme une installation, sur le plateau et dans la salle. On déambule pendant une vingtaine de minutes dans ce « théâtre des opérations », animé de scénographies, de projections, d'espaces sonores, d' ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes