Julien Green

Julien Green

Le Sud est un pays qui n'existe plus comme nation indépendante, mais ce pays, le Sud, existe encore sur le plan de l'art et de la littérature. La vraie littérature américaine est du Sud. Poe, Twain, Faulkner, Penn Warren, etc. sans oublier Margaret Mitchell sur un autre plan. C'est la revanche du Sud. La seule exception est Nathaniel Hawthorne, mais il est resté hors du temps et de la guerre, dans son monde à lui, comme le font les vrais écrivains. Par exemple Yeats qui a fui les événements d'Irlande ou D.H. Lawrence qui s'est détourné de l'Angleterre. Le Sud existe donc comme une nation de l'esprit.

Mon attachement à la France a été le choix de la langue. J'ai choisi le français, et la langue est aussi une patrie. Je ne suis pas pour le nationalisme de petits drapeaux, mais il y avait pourtant là un choix délibéré : j'ai préféré la langue du pays où je vivais. Mon désir de rester américain est une fidélité à ma mère, mais aussi à mon père et à toute ma famille du Sud. Nous s ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes