Journal extime

Journal extime

Avec son Journal , Michel Tournier nous donne un petit livre placé sous le signe du divers. Pour qualifier ce recueil d'anecdotes et de pensées, il a utilisé l'adjectif « extime », inventé à l'origine pour le Journal de Jean Chalon. Quoique philosophe de formation, l'auteur de Vendredi n'est pas adepte du « connais-toi toi-même » socratique. Nous som-mes donc ici à l'opposé de ces écrits intimes si chers aux enfants de Rousseau. Nul relent de confessionnal derrière ces pages, pas de culte du Moi... Même si, sous son aspect hétérogène, ce florilège finit évidemment par révéler la personnalité de son auteur.

Depuis longtemps, « j'ai pris l'habitude de noter non seulement les étapes et incidents de mes voyages, écrit Michel Tournier, mais les événements petits et grands de ma vie quotidienne, le temps qu'il fait, les métamorphoses de mon jardin, les visites que je reçois, les coups durs et les coups doux du destin ». Reprenant ses carnets, lai ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Nos livres

À lire : Révolution aux confins, Annette Hug, traduit de l'allemand Suisse par Camille Luscher, éd. Zoé