Jorge Semprun

Jorge Semprun

L' Autobiographie de Federico Sánchez est née le jour même où la Pasionaria lançait son anathème dans le château des rois de Bohême, en mars 1964. Un décor et un temps romanesques ! La Tchécoslovaquie, les rois de Bohême... Le Jugement même, cette espèce de huis clos, de réunion kafkaïenne avaient quelque chose de romanesque. Et le livre est venu : il raconterait l'autobiographie du personnage qui était jugé au moment où la Pasionaria demandait la parole, il se terminerait quand elle aurait fini de parler. Dans cet intervalle, dans ces quelques secondes, on essayerait de reconstruire la vie de ce personnage. Mais je pris immédiatement la décision de n'écrire ce livre que le jour où il pourrait être publié en Espagne légalement, normalement. Il fallait que j'écrive ce livre, mais en espagnol ! Ce fut quelque chose qui s'est imposé à moi et écarté de moi dans le même instant.

Il y a finalement un rapport, pas toujours très simple, entre l'expérience et ...

Pour lire l’intégralité de cet article
EN REGARDANT LA PUBLICITÉ D'UNE MARQUE

Entretien

Photo : Frantz Olivié © DR

Frantz Olivié :
« La financiarisation du livre est en train de produire une culture d'aéroport inepte »

Nos livres

À lire : Poésie, etc., Guy Debord, éd. L'Échappée, « La Librairie de Guy Debord », 528 p., 24 E.

Supplément web

Chaque numéro du Nouveau Magazine littéraire est complété d'articles en accès libre à lire sur ce site internet. 

MAI :

► Roberto Bolaño, et de deux : en complément de l'ensemble « Il faut relire » consacré à l'écrivain

► Entretien avec Jacopo Rasmi : avec Yves Citton, il signe l'essai Générations collapsonautes